Sur le bassin versant de la Doüe, les étangs sont densément présents : 274 sur 55 km² de bassin. À cela, s’ajoute le faible linéaire de cours d’eau libre de la Doüe.

Ces deux caractéristiques ont une double conséquence sur la qualité de l’eau :Etang BV

- accumulation des pollutions (transit sédimentaire bolqué par les étangs), 

- absence d'épuration de l’eau sur le réseau hydrographique.

L’effet cumulatif des plans d’eau entraine une dégradation de l’état de l’eau de l’amont à l’aval du bassin versant. À noter, que la station de Moulin Pinard est située en aval de la majorité des étangs du bassin de la Doüe, et reçoit, de ce fait, toutes les pollutions liées à la qualité de l’eau (crise en 2009). Le but du contrat est donc de diminuer le nombre de plans d’eau du bassin de la Doüe (ou du moins leurs impacts) pour retrouver une qualité d’eau acceptable, en :

- les effaçant, 

- les réaménageant

- mettant en place une gestion adaptée à ces milieux.Assec étang

Des actions de préservation des zones humides sont également inscrites, pour maintenir leur rôle d'épuration vis-à-vis des cours d'eau.

Les structures porteuses du volet sont : le Parc Naturel Régional du Périgord Limousin et le Conseil Départemental de Dordogne.
PNRPLDEPARTEMENT