CT Limite BVLe contrat territorial de la Doüe, signé le 25 avril 2013, a émergé suite aux forts développements de cyanobactéries présents sur la retenue de Moulin Pinard et du grand étang de Saint-Estèphe. Ce phénomène est impactant sur deux enjeux du territoire, à savoir l’alimentation en eau potable et la baignade estivale.

L’objectif de ce contrat territorial est la mise en place d'actions préventives afin d’endiguer le développement des bactéries sur « du long terme » en agissant sur les apports de phosphore (élément déclencheur des cyanobactéries). C’est pourquoi l’échelle d’action qui a été définie correspond au bassin de la Doüe, qui représente le territoire d’une même rivière (90 km de linéaires sur 55 km² de bassin).

Le contrat territorial résumé en quatre points :

- outil des Agences de l’Eau pour reconquérir la qualité de l’eau par des mesures préventives,

- contrat prévisionnel entre maîtres d’ouvrage et financeurs sur un délai de cinq ans,

- contrat basé sur le volontariat,

 Europe Sous prfecture   Aquitaine AEAG
 DEPARTEMENT  PNRPL  CA Dordogne  SIDE

- actions définies, suite à un diagnostic, avec un plan de financement.

 

Le contrat de bassin (partenarial entre différentes structures) est décliné en quatre grands objectifs :

  • Protéger les milieux aquatiques,
  • Optimiser l’assainissement domestique,
  • Réduire l’impact de l’activité agricole,
  • Assurer un suivi et une bonne gouvernance.